Newsletters

Newsletter A.D.R.V.©

 
banner newsletter

Toute l'actualité passée au crible sans concession, arts martiaux, krav maga NG, sports de combat, survie, sécurité, santé, secours, des idées, des conseils, des avis, des tests de matériel...

calendrier

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A travers la chronique de Mélanie Morin de la rédaction d'Allodocteurs.fr, nous vous invitons à découvrir les secrets de la morve et des crottes de nez. Peu appétissant comme sujet, mais en survie, la couleur et la consistance du mucus nasal renferment de nombreuses informations.

8

Est-il dangereux de manger sa morve ? Qu'est-ce que la mucophagie ?

Les mangeurs de morve seraient relativement nombreux en France. On les appelle aussi les "mucophages". "Mucophage" signifie littéralement "celui qui mange le mucus nasal", le nom scientifique de la morve.

À quoi sert le mucus nasal ?

La morve ou mucus nasal est en fait sécrété par la muqueuse qui tapisse les fosses nasales. Ce mucus nous est très utile puisqu'il humidifie et réchauffe en permanence l'air inspiré. À la manière d'un filtre, il piège aussi les microparticules présentes dans l'air pour protéger nos poumons. En cas de rhume, la muqueuse nasale gonfle et la production de mucus augmente pour évacuer un maximum de virus hors de la cavité nasale. Cela explique pourquoi on a le nez qui coule quand on est enrhumé. La morve est donc notre amie, car elle nous rend service.

Près d'un litre de morve ingéré par jour

Il faut savoir que l'on avale près d'un litre de morve à longueur de journée sans même s'en rendre compte ! Un ORL a expliqué ce phénomène. La morve est transportée par les petits cils présents dans le nez vers la gorge pour être avalée. Elle se mélange ensuite à la salive, puis est digérée dans l'estomac par le suc gastrique.

Si la morve était nocive, notre estomac nous le ferait comprendre. Or, il ne se passe rien, elle est simplement évacuée. Le seul petit désagrément, d'après l'ORL contacté, c'est que si elle est très chargée en germes ou en protéines inflammatoires, elle peut être irritante et générer des maux de gorge. Plutôt que de renifler sans cesse ou d'avaler sa morve, mieux vaut se moucher.

Pourquoi les enfants sont-ils fascinés par leur morve ?

Un peu comme avec leurs excréments, les enfants sont fascinés par ce que leur corps est capable de produire. La morve a quand même une saveur particulière, ils peuvent donc être curieux et la goûter. À l'état normal, elle contient près de 95% d'eau mais aussi du chlorure de sodium, d'où son goût salé, du potassium, des particules inhalées comme la poussière par exemple... Cela crée un mélange, pas forcément bon mais au goût prononcé d'où la curiosité qu'elle suscite.

Quid des crottes de nez ?

Dans la grande famille du nez, outre la morve, on trouve aussi les crottes de nez dont les enfants sont aussi friands. La crotte de nez est le fruit de l'agglomération du mucus avec les poussières inspirées et les microbes capturés par la morve. C'est littéralement du mucus séché. Les enfants en sont friands et passent leur temps à mettre leurs doigts dans le nez, ce qui exaspère les parents.

Les crottes de nez, véritable objet de recherches

La crotte de nez n'est pas que le goûter préféré des enfants, c'est aussi devenu un objet de recherches. Le Pr Scott Napper, chercheur dans une université canadienne a émis une hypothèse après avoir observé ses deux filles manger leurs crottes de nez. Il suppose que manger ses crottes de nez pourrait stimuler le système immunitaire en produisant des anticorps. Pour sa recherche, il souhaite introduire dans le nez des participants une molécule contre laquelle réagira le système immunitaire. Un groupe d'étudiants mangera ses crottes de nez et le groupe contrôle sera épargné.

Si l'hypothèse de Scott Napper se confirme, le groupe des mangeurs de crottes de nez développera une réponse immunitaire plus importante que le groupe contrôle... »

La Cleveland Clinic et Eric Müller nous proposent maintenant de décrypter le mucus à travers les couleurs :

Le mucus est surtout composé de : Eau, Protéines, Anticorps, Sels dissous. Les tissus de votre nez en produisent toute la journée. La plupart de ce mucus descend dans votre gorge avant d’être dissous dans votre estomac.

Une morve transparente : Tout va bien.

Une morve blanche : Vous avez attrapé une infection. Dans ce cas, vos tissus nasaux subissent une inflammation. Ils gonflent. Dès lors, votre flux de mucus ralentit. Il devient alors moins humide, plus épais et opaque.

Une morve jaune : Votre système immunitaire riposte ! Vous avez attrapé un rhume ou une infection. Des cellules immunitaires (notamment des globules blancs) sont envoyées en masse sur le lieu de l’infection microbienne (votre nez). Une fois épuisés, les globules blancs sont évacués du champ de bataille par votre mucus. Ce sont eux qui lui donnent sa couleur jaune. Un rhume peut durer 10 à 15 jours. Tenez bon, vous serez bientôt tiré d’affaire.

Une morve verte : L’ennemi s’avère coriace ! Si la morve prend une couleur verte, c’est que votre système immunitaire mène une bataille acharnée. Le vert est dû aux légions de globules blancs et d’autres débris qui sont évacués du champ de bataille. Si cet état persiste plus de 12 jours, et que vous êtes fiévreux et nauséeux… Allez voir un médecin. Il pourrait s’agir d’une infection bactérienne de type sinusite.

Une morve rose ou rouge : C’est du sang. Des lésions peuvent apparaître sur les tissus de votre nez... surtout s’ils sont très secs, irrités, ou qu’ils ont subi un impact. Résultat, votre sang coule et donne une couleur rouge au mucus (vous n’auriez pas mis les doigts dans votre nez par hasard ?).

Une morve marron : Cela peut être des restes de sang. Une fois qu’il a séché, le sang peut donner au mucus une couleur marron. Cependant, le marron provient aussi de substances que vous avez inhalées : De la poussière… Du tabac à priser, du paprika (sait-on jamais)

Une morve noire : Attention danger ! Si vous ne fumez pas… Si vous ne prisez pas (du tabac), si vous ne vous droguez pas... Alors agissez vite, car un mucus noir est le signe d’une grave infection fongique ! Les infections de ce genre touchent les gens dont le système immunitaire est trop affaibli. Allez voir un médecin au plus vite ! 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’ADRV© et medidiste.fr vous proposent de découvrir une plante commune de la famille des liliacées, récoltée de mars à avril, « l’allium ursinum » connue sous les noms de, Ail des bois, ail sauvage, ail pétiolé, ail à larges feuilles ou ail des ours.

7 

Ail des ours : Propriétés

- L’ail des ours est surtout utilisé pour son effet hypotenseur (il réduit la tension artérielle) et dépuratif (il facilite la digestion). Il est indiqué en usage interne chez les personnes qui souffrent d’hypertension (sous forme de teinture en association avec l’olivier), de troubles gastro-intestinaux (ballonnements, nausées, vomissements, diarrhées, constipation). On l’emploie aussi pour faire diminuer le taux de cholestérol. L’ail des ours est riche en vitamine C. Il permet de prévenir les troubles cardiaques ainsi que la formation de plaques d’athérome.

Ail des ours : Histoire

- Les Celtes et les Germains utilisaient beaucoup l’ail des ours pour ses propriétés médicinales. Cette plante était aussi associée à la magie blanche. On recommandait aux femmes enceintes d’en porter afin de mieux protéger leur enfant.

Ail des ours : Comment la reconnaitre ?

- L’ail des ours est une plante herbacée qui pousse spontanément en Europe et en

Asie, jusqu’à 1 200 m d’altitude. Il affectionne les forêts humides car il préfère les milieux frais et ombragés. Sa tige mesure entre 15 et 30 cm de hauteur. Ses fleurs blanches à six pétales apparaissent au printemps. En frottant ses feuilles, on peut apprécier la forte odeur d’ail qu’elles dégagent. L’ail des ours est une plante sociale. Il est fréquent d’en voir des colonies entières le long des ruisseaux ou dans les sous-bois.

Ail des ours : Parties utilisées

- Les feuilles séchées. Elles se récoltent au printemps, avant la floraison.

Ail des ours : Précautions d\'emploi

- L’ail des ours n’entraîne généralement pas d’effets indésirables. Cependant, des troubles digestifs peuvent survenir en cas de surdosage. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

3

Le truc très simple pour éviter d'avoir des courbatures est de bien s'hydrater. Pour une séance de sport bien efficace, rien de tel que de manger une orange une demi-heure avant. L'orange est bourrée d'eau, de sucre naturel et de vitamines qui aident à hydrater et nourrir les muscles.

Ces éléments sont utilisés par les muscles pendant toute votre séance de sport, ce qui évite les courbatures.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

4

Suite de notre reportage à propos des ampoules aux pieds, douloureux souvenirs de plusieurs jours en randonnée, en stage de survie, à l’armée ou au sport ! Comment soulager efficacement et permettre une cicatrisation rapide d’une ampoule aux pieds en pleine nature ? Parmi les nombreuses solutions offertes par la nature, voici 3 remèdes efficaces que nous avons déjà testé ! Un conseil malgré tout, n’hésitez pas à acheter en amont des chaussettes anti-ampoules, c’est le pied !

Bain de pieds à l’avoine

Pour soigner les ampoules aux pieds, rien ne vaut un bain de pieds à l’avoine. En effet, les flocons d’avoine ont des propriétés hydratantes et adoucissantes. Dans l’Antiquité déjà, on les usait pour guérir les infections cutanées. Ce soin des pieds est aussi recommandé contre les cors et les durillons. Pour obtenir cet effet, suivez à la lettre ce remède de grand-mère :

1. Versez 4 litres d’eau froide dans une marmite et jetez-y 100 g de flocons d’avoine.

2. Mélangez à l’aide d’une cuillère en bois, puis laissez macérer pendant 1 heure environ.

3. Faites bouillir ensuite le tout pendant 10 minutes en mélangeant de temps en temps.

4. Quand l’eau est tiède, versez-la dans un contenant propre.

5. Plongez vos pieds dans ce bain pendant 15 minutes.

Bain de pieds au bicarbonate de soude

Pour soulager les ampoules et accélérer la cicatrisation, nos grands-mères préparaient un bain de pieds au bicarbonate de soude. Pour ce faire, diluez 3 c. à soupe de bicarbonate de soude alimentaire dans une bassine remplie d’eau chaude et laissez-vous aller à la détente pendant 10 minutes environ. Pensez à bien vous sécher les pieds, y compris entre les orteils. N’hésitez pas à réitérer ce bain jusqu’à la guérison de l’ampoule.

Cataplasme de chou

Le chou a des vertus antiinflammatoires qui permettent de soulager certains désagréments corporels externes comme les ampoules. Ce cataplasme fait des merveilles ! Pour le préparer, prélevez une feuille de chou vert puis écrasez-la pour en extraire le jus. Appliquez ensuite sur la zone à soigner 3 épaisseurs de feuilles que vous recouvrirez de gaze. Fixez par une bande sans trop serrer, puis laissez agir quelques heures.

Merci à grand-mere.net

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cerveau / Etudes PISA - OCDE

Une équipe de chercheurs de l’université du Wisconsin à Madison a démontré l’effet positif de la méditation sur le développement du cerveau. Mais qu’en est-il de la mise en place de la méditation à l’école ? Quelles sont les conclusions scientifiques ?

Une longue pratique de la méditation entraîne des modifications physiques dans le cerveau, selon une étude réalisée sur des moines bouddhistes. L’équipe de chercheurs de l’université du Wisconsin à Madison a comparé un groupe de dix étudiants volontaires novices en méditation, âgés d’une vingtaine d’années, à des moines formés dans la tradition tibétaine ayant de 10.000 à 50.000 heures de pratique dans cet exercice spirituel et dont l’âge médian est de 45 ans.

Alors que les groupes pratiquaient une méditation visant à engendrer un état “de compassion et d’amour pour le prochain”, les chercheurs ont constaté avec des électro-encéphalogrammes, « une très forte augmentation des ondes à haute fréquence gamma » chez les moines bouddhistes alors que le changement a été modeste chez les étudiants. Ces ondes, dont on pense qu’elles signalent l’activité des neurones, les cellules nerveuses, sont associées à une activité mentale intense. Dans tous les tests l’activité mentale des moines a été nettement plus intense que celle dans le groupe de novices.

De plus, le groupe de chercheurs a observé le cerveau des sujets avec un système d’imagerie par résonance magnétique qui a également montré une activité nettement plus élevée chez les moines bouddhistes que chez les étudiants. L’activité dans la partie préfrontale gauche du cortex cérébral, le siège des émotions positives, était intense chez les moines en méditation, submergeant l’activité de la partie droite de leur cortex, centre des émotions négatives et de l’anxiété. Les résultats de cette étude laissent à penser que le cerveau comme le reste du corps pourrait être intentionnellement modifié physiologiquement tout comme l’exercice physique accroît le volume musculaire, ont estimé ces chercheurs.

La méditation à l’école

La médiation à l’école devient une pratique courante dans la ville de Vancouver au Canada. Et cela depuis près de 12 années. La pratique de la médiation dans les écoles de la ville s’inspire du programme « Mindup » (près d’un millier d’enseignants impliqués dans la région de Vancouver). À l’école les élèves sont incités, en début de chaque cours, de se concentrer sur l’instant présent grâce à des exercices de respiration. À cela les élèves disposent de temps dans leur semaine pour un atelier où ils apprennent à contrôler leurs émotions à développer l’empathie et l’optimisme. Le bien-être des élèves est généralisé ce qui se répercute sur les résultats scolaires.

Cette pratique de la méditation chez les élèves de Vancouver est confortée non seulement par des résultats positifs sur les performances dans l’apprentissage mais aussi par la publication d’une étude scientifique publiée en janvier 2015. Cette étude a été menée par Kimberly Schonert-Reichl (Docteur en psychologie) où une comparaison des résultats scolaires est établie entre 2 groupes d’élèves issus de la même école et ayant strictement le même programme.

Les conclusions sont claires et sans appel : celles-ci confirment, non seulement, une nette amélioration des résultats scolaires mais surtout une nette diminution des incivilités qui s’accompagne d’un comportement de respect de chaque élève vis-à-vis de leurs camarades et de leurs professeurs.

Les autorités éducatives de la province canadienne British Columbia (Colombie-Britannique) ont placé le développement personnel et la méditation au centre même des fondamentaux à acquérir au même titre que le lire écrire compter.

Les enseignants et les formateurs peuvent donc participer aux programmes de formation mis à disposition par les autorités fédérales de la province canadienne. Ce programme de formation est basé sur le volontariat. Si rien n’est imposé aux équipes pédagogiques des écoles et des centres de formation professionnelle les volontaires sont nombreux.

Une demande des entreprises

L’introduction de la méditation dans l’éducation des jeunes semblent satisfaire une demande des entreprises de la province canadienne, voire même du pays entier.

Dans une économie mondialisée où la compétitivité est le maître mot, les recruteurs canadiens, constate Kimberly Schonert-Reichl., « veulent des compétences humaines de contrôle de soi et de travail en équipe et non plus seulement des têtes bien pleines comme c’était le cas auparavant ».

À noter l’excellent classement du Canada dans l’étude PISA de l’OCDE édition 2015 où se distingue particulièrement la province du british Columbia, qui obtient, même, des scores proches de celui de Singapour, le meilleur élève du classement.

Sources : www.apprendreaapprendre.com

Les derniers articles

14 Jui 2017 10:29 - kiko
Lexique-glossaire du survivaliste

Fichier PDF à télécharger ici   F Le plus connu de ces acronymes est le S.O.S. utilisé comme [ ... ]

SécuritéRead more...
14 Mai 2017 21:48 - kiko
Tout ce que vous devez savoir sur la morve et les crottes de nez

A travers la chronique de Mélanie Morin de la rédaction d'Allodocteurs.fr, nous vous invitons à découvrir [ ... ]

SantéRead more...
14 Mai 2017 21:46 - kiko
L’ail des ours

L’ADRV© et medidiste.fr vous proposent de découvrir une plante commune de la famille des liliacées, [ ... ]

SantéRead more...
14 Mai 2017 21:44 - kiko
Une mouche se pose sur votre nourriture... Quels sont les risques ?

L’ADRV© et medisite.fr posent cette question car rares sont les personnes qui connaissent les véritables [ ... ]

SurvieRead more...
14 Mai 2017 21:43 - kiko
La législation Française et la self défense  Une inconnue pleine d’imprévus !

Module Krav maga ADRV© et la loi

La législation Française sur la self défense est souvent méconnue, [ ... ]

Krav MagaRead more...
14 Mai 2017 21:37 - kiko
Ampoules au pied : 3 remèdes de grand-mère

Suite de notre reportage à propos des ampoules aux pieds, douloureux souvenirs de plusieurs jours en [ ... ]

SantéRead more...
Les autres Articles
L’A.D.R.V© est une association loi 1901 fondée par Eric GARNIER SINCLAIR et Mitchiko MOCHIZUKI. Enregistrée à la sous préfecture de St Nazaire sous le n° W 443002393, notre association est affiliée à travers le KMADRV© à la F.F.S.T. (Fédération affinitaire multisports agréée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports - N° d'agrément : 13056 du 15 juin 1953).

S5 Box