Taiji Qigong

Taiji Gong: On connaît l’image de millions de chinois qui entament leur journée en prenant soin de leur santé. On les voit, dans les jardins et les parcs, exécuter une grande diversité de mouvements destinés à « cultiver » leur énergie interne. Cette forme de gymnastique n’a rien à voir avec nombre d’exercices éreintants que le terme de forme physique évoque souvent en occident. Au contraire, les exercices chinois de santé, salutaires et dynamisants, n’ont aucun caractère violent. On les exécute avec lenteur et calme. Certaines techniques comme le Qi Gong font même appel à l’immobilité totale. Aujourd’hui certaines Mutuelles des pays voisins remboursent les cours de Qi gong (Suisse, Allemagne).

 

Mais qu’est-ce que le Qi gong exactement?

 

Voie de détente, de vitalité et de santé, le qi gong, chi gong ou chi kung est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration. Fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale, elle associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration. Le terme signifie littéralement « exercice (gong) relatif au qi», ou « maîtrise de l’énergie vitale ». “Le QI GONG a pour but de fortifier la santé et de prolonger la vie. Son caractère particulier réside dans l’effort personnel que lui consacre celui qui le pratique, en combinant énergie vitale, respiration et mouvement, dans un entraînement à la fois physique et psychique.” (Zhang Guang De).

 

Malgré le poids des années, nous considérons que la vieillesse n’est pas une fatalité. Le plus bel exemple fut celui du professeur Lu Zijian (1893-2012), véritable icône en chine, décédé le 21 octobre 2012 à 119 ans.

 

 

Lu Zijian (1893-2012)

 

Combien d’exercices sont rescencés en Qi gong?

 

Plus de 20 000 exercices ont été répertoriés par les scientifiques. Nous avons sélectionné ceux qui nous semblent adaptés à la mentalité occidentale, des formes que tout le monde peut apprendre et reproduire à la maison, les plus efficaces et reconnus comme utiles pour la santé par les scientifiques. On refuse de répèter sans comprendre les exercices enseignés. Chaque mouvement correspond à un organe, un groupe musculaire … Il est quand même préférable de savoir à quou correspondent les exercices!

 

Comment cela fonctionne t-il?

 

Ces techniques se fondent sur une intelligence aiguë de l’être humain considéré comme un champ énergétique unifié, un cosmos en miniature, loin de la distinction du corps et de l’esprit. Par leur approche globale, les exercices agissent de manière holistique sur chaque individu. Quel que soit l’âge, l’activité professionnelle ou l’état de santé ou de vitalité, les effets à long terme d’une pratique régulière sont manifestes.

Si les organes internes accomplissent leur tâche dans l’harmonie, la santé en bénéficie et la résistance au stress n’en est que meilleure. Si on reste relâché quelque soit la pression des circonstances, le rendement augmente. Et au fil des jours, l’énergie interne est canalisée par un esprit de plus en plus conscient, vif et subtil.

 

 

1990, Docteur Liu Dehua et Eric Garnier

 

Le cours dans notre école, commence par des échauffements énergétiques, alternant mouvements d’étirement et de détente pour stimuler et l’harmoniser la circulation du Chi suivant les principes équilibrés du yin et du yang. Les auto massages, l’ouverture des articulations, Ba Duan Jin, le shibashi … Ces exercices ouvrent le corps, ses canaux énergétiques, massent les organes internes, fortifient les os, muscles et tendons, libèrent la respiration suivant les principes équilibrés du yin et du yang, assouplissent les articulations et harmonisent en douceur la libre circulation de l’énergie dans le corps.

 

Pourquoi étudier la biomécanique en Qi gong?

 

Après 40 ans de pratique et de recherches, nous avons inclus l’étude de la biomécanique qui permet d’atteindre une relaxation profonde de haut en bas du corps afin de dissiper les tensions accumulées et d’apaiser le mental. Cette combinaison favorise la décompression de la colonne vertébrale tandis que le travail des muscles des jambes active la circulation sanguine dans tout le corps. Pour terminer les exercices de respiration mettent le corps entier en mouvement, suivant des images mentales inspirées du monde animal, végétal et minéral.

 

Est-ce vraiment un art sérieux ou un phénomène de mode?

 

C’est un art millénaire chinois qui améliore la santé et la forme. Le Qi Gong est reconnu d’utilité publique en Chine depuis les années cinquante, il est enseigné dans les hôpitaux. Il est d’ailleurs actuellement proposé dans certains hôpitaux français dans les services de cancérologie pour aider les malades à retrouver l’énergie entre chaque chimiothérapie. Sa pratique permet de développer et d’améliorer la circulation de l’énergie vitale à l’intérieur du corps, par l’intermédiaire des méridiens d’acupuncture. Il en résulte un meilleur fonctionnement global de l’organisme et une diminution progressive des tensions musculaires et émotionnelles.

 

Les bienfaits du taiji Qigong

La pratique régulière des exercices permet de prévenir l’apparition de maladies, éventuellement de les soigner et de prolonger la vie en améliorant sa qualité.

– Réduction de l’hypertension artérielle et de la tachycardie.

– Soulage les rhumatismes, le stress et les ulcères à l’estomac

– Augmente l’oxygénation du corps et le rythme du métabolisme.

– Améliore la tenue du dos, la tonicité musculaire, la souplesse

– Action équilibrante sur les organes internes du corps (cœur, poumons, foie, rate, reins), d’où une énergie vitale accrue.

– Le sang et le Qi (énergie) circulent plus librement dans les méridiens et dans le corps, le yin et le yang s’harmonisent. Ceci aide à prévenir les infections, les déséquilibres, les blocages et aide à la récupération du corps.

– Développement de la relaxation du système nerveux,

– Positiver face aux difficultés de la vie…

– …

 

Nous travaillons la forme de Taiji Qigong Shibashi créé a Shanghai en 1979 par le professeur Lin Housheng. Il s’agit d’une technique de Qigong permettant de régulariser et d’amplifier le mouvement du Qi dans tout le corps, inspirée des différents mouvements du Taiji Quan. Le professeur LIN a reçu en juillet 1987, le premier prix du Ministère de la Santé, Division Médecine Traditionnelle Chinoise, pour avoir développé l’anesthésie par Qigong, puis en 1989, il recevait la Médaille d’Or de l’Exposition Médicale Chinoise pour la création d’un appareil reproduisant la fréquence infrarouge émise lors de projection du Qi. De plus, cette forme de Qi gong est utilisée en guise d’échauffement pour la marche Afghane, mais également pour la récupération après celle-ci, comme les étirements.

 

Pourquoi avoir choisi ce taiji Qigong?

 

Le Taiji Qigong Shibashi fait officiellement partie du curriculum des universités de médecine chinoise de Chine. Il est également promu en tant qu’exercice de santé par les gouvernements d’Indonésie, de Malaisie, de Singapour et de Thaïlande. Le Département des Programmes de Développement des Nations Unies a émis en 1991 une recommandation pour la promotion du Taiji Qigong Shibashi. Il repose sur des règles simples :

 

– Lenteur, relaxation, fluidité,  le mouvement du corps dirige l’énergie, la respiration le régule, la pensée l’observe.

– Myopie, neurasthénie, AVC, hypertension,

– Maladie cardiaque, tuberculose,

– Asthme, diabète, ulcère et trouble de l’estomac,

– Obésité, hépatite néphrite, trouble sexuel,

– Syndrome de l’épaule gelée, arthrite, douleur lombaire et hernie discale, traumatisme physique, …

 

Chose importante, ces mouvements ne demandent aucun effort physique, donc pas de sudation = pas de perte d’eau, pas de déshydratation, élément important pour les seniors. La déshydratation et la thermorégulation sont les “ennemis” des anciens. Suite à la canicule en 2003, différentes sources (INSERM, Insee, INED) convergent aujourd’hui vers une estimation d’environ 15 000 décès en excès durant les deux premières décades du mois d’août.

 

 

 

10 000 personnes pratiquant la forme shibashi dans un stade en malaisie

 

Il y a t-il une approche scientifique?

 

Oui. La médecine occidentale s’intéresse de plus en plus à la gymnastique chinoise. Le docteur David Servan- Schreiber fut un inconditionnel défenseur du Qi gong. «Aujourd’hui, comme le souligne Edouard Zarifian dans son livre « Le Prix du bien-être. Psychotropes et société», « Les Français sont les premiers consommateurs d’anti- dépresseurs et psychotropes au monde. Plus de 5 millions de personnes en consomment dont plus de 120 000 enfants et adolescents (Tranquillisants, hypnotiques, anti-dépresseurs et autres neuroleptiques). Il nous semble nécessaire et urgent d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les dangers de cette surmédicalisation du mal être et sur l’existence d’alternatives non médicamenteuses aussi efficaces

 

Les problèmes de dos (stress), la dépression, les cancers restent les «maladies» les plus communes des occidentaux tant les agents stressants négatifs les minent et rongent leur esprit .

Nous privilégions une approche thérapeutique scientifique et nous restons à l’écoute aux découvertes scientifiques modernes corroborant la science de l’énergie et de la biomécanique par exemple. Pour cette raison, nous suivons avec intérêt les dernières découvertes médicales liées au taiji Qong.

 

SHARE IT:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.