Instructeur de Taiji Qigong Débutant

« Petit retour sur le passé… Comment arriver au taiji après tant d’années à l’ignorer. Sportif je le suis depuis tout petit. J’adore courir même si, comme disent certains, cela ne sert à rien. Mais faire ce que l’on aime suffit déjà à être pleinement comblé sans chercher à savoir à quoi cela peut bien servir… J’ai pratiqué la course de type cross (j’ai toujours eu horreur de la piste), le tennis, le cyclisme et la natation, mais le triathlon ne m’a pas tenté. Puis j’ai découvert la lutte dans les années 1970, libre et gréco romaine. Cette pratique m’a occupé jusqu’à 10 voire 12 heures par semaine…Ceci ne m’a pas empêché de passer mon bac option informatique (aucun rapport avec le reste).

J’ai eu quelques résultats aux championnats de Paris en libre et gréco (Médaille d’or en 1971 et 1972 puis 4eme aux championnats de France en 1972. Je passe mon diplôme d’entraineur 1er degré. J’aide à l’entrainement du club sous la houlette de M Balléris et de son fils, nettement meilleurs que moi. Le père et le fils furent chacun à leur tour sélectionnés pour les Jeux Olympiques et championnat du monde pour M Balléris père avec une belle médaille d’or cette année là.

Je continue la pratique de la lutte en même temps que mon travail d’éducateur spécialisé. Le travail avec les cas sociaux s’y prête particulièrement. Les années passèrent plus vite que prévu, mais toujours délicieuses malgré quelques déboires tel qu’une luxation de l’épaule qui m’empêcha de devenir prof d’éducation physique… ainsi va la vie…

Voilà en quelques lignes un petit résumé axé sur le sport.

Le mental dans tout cela est mis à l’épreuve ainsi que le physique et dans la pratique de la lutte, dont la devise est de gagner sans faire mal et sans se faire mal, le « sentir » (pas avec le nez ni dans les vestiaires) est primordial. Il faut arriver à laisser son corps agir sans réfléchir à ce que l’on doit faire. C’est sur ce point que le Taiji Qigong et la lutte se rejoignent. Il est fortement probable que mes résultats antérieurs auraient été meilleurs si j’avais connu cette culture. Il me reste maintenant à essayer de vous faire découvrir ce que le Qigong peut vous apporter et cela en fonction de chacun…Vaste ambition pour le bien être… »